Dans le petit monde des designers (comprendre : les-gros-geeks-qui-arrivent-à-vivre-de-leur-passion-les-bâtards), il est une mode qui fait un revival de ouf (comprendre : un-putain-de-retour-en-force-que-tout-les-asbeen-genre-Larusso-aimeraient-bien-en-avoir-le-quart-du-tiers-de-nanogramme).http://www.monsieurcroquette.fr/wp-includes/js/tinymce/plugins/wordpress/img/trans.gif

Cette mode c’est celle du 8 bit. En attendant un que votre serviteur zélé vous serve un petit dossier sur ce sujet (sur plateau avec un cocktail + cerise + tour de verre en sucre qui colle + petit parasol qui va bien), je souhaitais vous faire part des quelques petites perles.

Y’a un gars que j’aime bien qui se pseunomme Seven_Hundred ( pseunomme /def – nm/ : gros néologisme par M. Croquette, genre j’invente des trucs qui feront date !). En plus d’être quand même doué dans le Pixel Art (ca pète plus que 8 bits…), il fait fatalement référence à des trucs de notre enfance.

Je sais que parmi vous il y a des parents, je sais aussi que l’on se préoccupe tous de leur éducation, (genre: voir exemple ci-dessous) :

james-contre-l-taupe

On a tous lu au moins UN « M. Mme » de Roger Hargreaves (pour ma part j’attends toujours un exemplaire de « M. Sith »…voire, consécration ultime qui n’arrivera jamais, « M. Croquette »).

Et bien, mon Seven_Hundred, il a eu la très bonne idée de mixer l’univers de Roger Hargreaves avec l’univers Marvel Comics.

C’est drôle, c’est savoureux, c’est en dessous:

(sources des photos: Geek-art)