Vous connaissez la différence entre une mine Claymore et un yaourt ?

La mine Claymore est une immonde saloperie et le yaourt est le dessert que ma fille a choisi ce jour là…
Bon après avoir été le seul a bien rire de ma blague (bhou !) voici quelques explications:

http://www.monsieurcroquette.fr/wp-includes/js/tinymce/plugins/wordpress/img/trans.gif
Si vous mettez le pied sur une Claymore, il y a une chance sur une que vous partiez en fumée, par contre si vous marchez sur un yaourt, il y a de forte chance que cela se termine les fesses par terre avec ce cri caractéristique «Putain de bordel de merde de yaourt à la con…chié» (ou pour les plus chastes: «Bigre, mais que faisait donc cette douceur lactée à même le sol…».
Le yaourt peut paraitre inoffensif, mais il se cache en fait derrière sa petite étiquette sournoise une arme de destruction massive. Comme pour tout bon missile nucléaire, il faut le lanceur adéquate, dans le cas présent: MA FILLE !
Mis l’un à coté de l’autre, il peuvent endormir le plus méfiant des hommes et ce jour là, j’en ai fait les frais (je prends mon air «Christophe Hondelatte»):
Il est 19h15, dans le salon…En cette soirée d’été rien ne pouvait laisser présager du pire…et pourtant.
C’est à ce moment là que M. Croquette revient de la cuisine avec un yaourt nature la la main.
La petite piaffe dans sa chaise haute, la vue de son dessert lui fait ouvrir grands ses yeux déjà immenses…Elle est en pleine Chapotisation ! Elle tend une main en criant «Yâyouuuute». M. Croquette ne se méfie pas et plonge une première cuillère dans le pot sans se douter qu’il vient à l’instant de charger… UNE ARME !
La petite gobe littéralement la première cuillerée, il faut vite en reprendre…encore et encore (je vous jure qu’elle mange très bien !).
Et soudain, c’est le drame: après avoir pris une nouvelle fois du «Yâyouuute», la petite plisse les yeux, sa bouche se ferme, son petit nez (trop mimi) se retrousse…et M. Croquette ne peut éviter la déflagration…ATCHOUUUUUUUUUM !
Il y en a partout….Je n’ai pu m’empêcher d’éclater de rire, ma fille aussi, et pouvoir rire avec son enfant ça n’a pas de prix (mais dans certains cas, ça fait des tâches).